Lettre aux amis 2019

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le  04 avril 2019,

en la fête de saint Isidore de Séville

Chers amis,

« De même qu’à la fin de l’hiver – écrit saint Jean Chrysostome –  revient la saison estivale et le marin tire le bateau à la mer, le soldat nettoie ses armes et entraîne son cheval pour la lutte, l’agriculteur affile sa faux, le pèlerin revigoré se prépare à son long voyage et l’athlète dépose ses vêtements et se prépare à la compétition ; ainsi, nous aussi, au début de ce jeûne, comme une sorte de retour à un printemps spirituel, nous fourbissons les armes comme les soldats, nous affilons la faux comme les agriculteurs, et comme les maîtres d’équipage, nous remettons en ordre le navire de notre esprit pour affronter les flots des passions absurdes, comme des pèlerins, nous reprenons le voyage vers le ciel et comme des athlètes, nous nous préparons à la lutte en nous dépouillant de tout ».

Cette belle métaphore du saint évêque de Constantinople nous appelle au renouveau spirituel du carême. Comme chaque année, c’est également le temps où la Fraternité vient vous porter ses nouvelles, espérant que vos prières soutiendront, en cette occasion, son propre ressourcement spirituel !

Comment ne pas commencer par l’ordination sacerdotale de l’abbé Maximin Cès ? Le 1er mai dernier, en la cathédrale de Bayonne, l’abbé Cès devenait sacerdos in æternum, entouré de tous les prêtres de la Fraternité et d’une nombreuse assistance. Ce fut une immense joie pour chacun d’entre nous, joie prolongée par les premières messes que l’abbé Cès est allé célébrer dans les diverses implantations de la communauté, en particulier Saint Maurice dont il est issu.

Ordination sacerdotale de Monsieur l’Abbé Maximin Cès

C’est d’ailleurs à Saint Maurice (diocèse de Créteil) que l’abbé Cès réside, puisqu’il y poursuit ses études de théologie à la faculté des Bernardins à Paris. Il y est toujours entouré de l’abbé Pierre Rineau, curé de la Paroisse Saint André de Saint Maurice (et depuis l’an dernier de la paroisse limitrophe des Saints Anges Gardiens), des abbés Raphaël Pichon et Vincent Pinilla (vicaires), et de l’abbé Guillaume d’Aigremont, qui dessert la messe dominicale en forme extraordinaire au Plessis-Robinson (diocèse de Nanterre) tout en poursuivant par internet ses études à l’Institut de Théologie du Corps de Lyon. Nos abbés ‘parisiens’ devraient bientôt déménager – au même endroit ! – puisque leur presbytère (la ‘Cité paroissiale’) va être totalement reconstruit : agitation en perspective…   

Réunion des groupes de couples de Saint Maurice

A Lamotte, l’équipe sacerdotale a été un peu remaniée. En effet, depuis le mois de septembre, l’abbé François d’Aigremont est devenu vicaire de la paroisse saint Jean-Baptiste de Grenelle à Paris, tout en poursuivant des études. Les abbés Bertrand Veillon (curé) et Louis-Marie Boullault (vicaire), peuvent donc compter sur les abbés Guillaume d’Aigremont et Hugues Poulin, qui viennent les aider deux jours par semaine, pour pouvoir répondre à toutes les exigences du ministère paroissial, ainsi qu’à l’aumônerie du mouvement des Scouts Don Bosco et autres activités de jeunesse.

A Bayonne, nos prêtres continuent leur apostolat au sein de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption, sauf l’abbé Rémi Veillon, qui est parti aider à la formation d’un pôle missionnaire dans l’est du diocèse. Les abbés Louis-Marie Rineau, Axel et Aymeric Mehrkens poursuivent toutes les missions qui leur incombaient jusque-là.  

Terminons ce tour d’horizon de nos implantations par la Maison Marie Médiatrice, notre Maison-Mère, qui est aussi en quelque sorte le presbytère de la paroisse de Chaumont-sur-Loire et de son curé, l’abbé Paul-Marie Hédon. Mais c’est un très grand presbytère, qui accueille aussi tous les ans, en moyenne : quatre retraites d’adultes (une centaine de personnes) ; neuf retraites pour enfants (pas loin de deux cents enfants) ; des récollections, des colonies, un we de couples,…Une véritable plaque tournante, dont l’entretien et l’économat sont assurés également par l’abbé Hédon. Réside également à Marie Médiatrice l’abbé Gonzague Renoul, qui garde son apostolat saumurois du week-end et donne quelques cours à Jean-François Beaudesson, qui achèvera en fin d’année son cycle de philosophie. L’abbé Hugues Poulin est le dernier habitant de la maison, où il rend de précieux services, quand il n’est ni à Lamotte-Beuvron ni à Saumur.

Deux jours par semaine, en effet, il œuvre à l’école hors-contrat Saint Jean-Paul II (école et collège). Cet apostolat des écoles libres, si bien accordé à notre mission auprès des jeunes, mobilise beaucoup de nos prêtres. Outre l’abbé Poulin à Saumur, l’abbé Guillaume d’Aigremont se rend lui aussi désormais deux jours par semaine au collège hors contrat Bienheureux Charles d’Autriche à Angers ; l’abbé Hédon continue à apporter son aide spirituelle à l’école hors contrat de l’Enfant Jésus à Blois, et l’abbé Pierre Rineau au collège Padre Pio à Saint-Maur-des-Fossés (94). Nous confions particulièrement cet apostolat à vos prières, avec tout le travail réalisé également dans les établissements sous contrat (à Bayonne et Lamotte-Beuvron), l’éducation étant vraiment aujourd’hui un combat prioritaire.


La clairière Don Bosco de Chaumont-sur-Loire (fondée en septembre 2018) et les Louveteaux Don Bosco

La Maison Marie-Médiatrice constitue aussi le point de ralliement de la communauté. Régulièrement, nous nous y retrouvons tous, pour des réunions et récollections communautaires ou notre formation permanente. S. E. Monseigneur Guillaume, évêque émérite de Saint Dié, est ainsi venu en septembre dernier, comme chaque année, poursuivre son  commentaire de l’Evangile selon saint Luc. Début avril, le Père Basile, de l’abbaye bénédictine du Barroux, est de nouveau venu nous entretenir de questions théologiques.

En plus de nos apostolats paroissiaux, du soin des écoles, de l’aumônerie des mouvements scouts, la Fraternité continue bien sûr son travail auprès des jeunes par les différents camps et colonies qu’elle organise, dont le plus important pour nous est le Camp Sainte Jeanne d’Arc, pour adolescents et jeunes adultes, dans la dernière quinzaine d’août. L’été dernier, la 44ème édition du Camp a été une belle réussite !

Camp Sainte Jeanne d’Arc 2018

Quant à votre serviteur, en plus de sa charge de modérateur de la Fraternité, il continue à assumer le service de la messe en forme extraordinaire à Blois, au sein de la paroisse personnelle des Saints Apôtres et à prêcher retraites et récollections, aidé en cela par plusieurs de ses confrères.

Nous le savons fort bien, sans l’appui de la Couronne de prières et de toutes les autres formes de soutien spirituel, notre apostolat ne saurait porter tous les fruits de salut que nous en attendons. Nos prêtres, eux aussi, comptent beaucoup sur vos prières pour féconder leurs efforts. En leur nom à tous, je vous remercie vivement pour cette participation spirituelle à notre mission de salut des âmes. Ma gratitude va également à ceux qui nous soutiennent plus matériellement, à travers les divers secrétariats de nos maisons ou de nos retraites, à travers les aides ménagères, l’entretien et l’aménagement des bâtiments, la confection de repas pour nos prêtres…et bien entendu les nombreuses contributions financières si précieuses !

Reconnaissante pour ces multiples secours, toute la Fraternité n’oublie pas, à son tour, de porter ses bienfaiteurs dans la prière, demandant pour eux au Bon Dieu toutes les grâces dont ils ont besoin et l’assistance maternelle de la Très Sainte Vierge Marie.

Abbé Jean-Pierre GAC

       Modérateur de la Fraternité Saint Thomas Becket

 

Pour adhérer ou renouveler votre adhésion à l’Association des Amis de la Fraternité Saint Thomas Becket, merci d’adresser votre cotisation à Mme Raymond Poulin, 94 rue du Baron Blanquet, 41600 Lamotte Beuvron (renseignements au 06 84 82 97 87).

Il vous est bien sûr possible d’aider directement la FSTB. Pour cela vous pouvez envoyer vos dons à l’Abbé Paul-Marie Hédon, 18 rue Gustave Marc, 41150 Onzain (chèques à l’ordre de la FSTB).

Pour profiter de déductions fiscales, faire une donation ou un legs, il est impératif de contacter l’Abbé Hédon afin de connaître la démarche à suivre : apmhedon@yahoo.fr, 02 54 20 91 58.

Un des ponts de la Maison Marie Médiatrice, pendant et après sa restauration

Vous pourriez aimer :

Lettre aux amis 2018

Le 19 mars 2018, en la fête de Saint Joseph Chers amis, Chaque année, le carême nous invite à renouveler et intensifier notre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *